Réaliser des rénovations énergétiques permet non seulement de réaliser des économies sur l’énergie consommée dans votre logement, mais vous pouvez également bénéficier d’aides et de différentes réductions d’impôts en fonctions des travaux réalisés.

Découvrez 3 programmes d’aides financières pour vos éco-rénovations :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (ou CITE)

Ce dispositif vous permet d’obtenir des réductions sur vos impôts en fonctions des dépenses que vous avez réalisé sur des travaux d’amélioration énergétique. Attention, cette réduction n’est possible que pour les travaux réalisés dans votre résidence principale.

Si le montant du crédit d’impôt dépasse le montant que vous devez aux finances publiques, vous serez remboursé de la différence.

Cette aide peut être demandée que vous soyez locataire ou propriétaire.

  • Eco-prêt à taux zéro

Disponible jusqu’au 31 décembre 2018, ce prêt à taux zéro vous permet d’obtenir une avance pour la réalisation de travaux énergétique dans votre logement.

Ce prêt est éligible pour les personnes propriétaires de leur logement (occupant ou bailleur), ainsi qu’aux sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés. Si vous êtes dans le dernier cas, il doit également y avoir au moins une personne propriétaire étant une personne physique.

Ce prêt est uniquement à destination de la résidence principale, que ce soit un appartement ou une maison individuelle. Pour être éligible à l’éco-prêt, le logement doit être daté d’avant l’année 1990 et d’après l’année 1948.

Vous ne pouvez accéder qu’à un seul éco-prêt par logement.

  • Le programme “Habiter mieux”

Mis en place par l’agence nationale de l’habitat (ANAH), ce dispositif met en place des aides pour les travaux ayant pour but de réduire la perte énergétique de votre logement.

Il est uniquement à destination des propriétaires (bailleurs ou occupants) en fonction de leurs revenus et du loyer de l’habitation. Le plafond des revenus et des loyers varient selon les régions et le prix du marché.

Ce programme n’est ouvert qu’aux logements ayant plus de 15 ans (à la date où le dossier à été déposé), et aux logements n’ayant pas bénéficié d’autres aides ou de financements de l’État les 5 dernières années.